samedi 5 novembre 2011

Osterreich !

Cela fait maintenant deux semaines que nous sommes en Autriche, il est temps de donner des nouvelles!

Notre premier point de chute a été Bürmoos, près d'Oberndorf, chez Martina qui nous a accueilli quelques jours. 

Dans le salon de Martina

De chez elle, on a pu prendre le train et passer une journée à Salzburg. On a vite compris qu'il s'agissait de la ville de Mozart, où tout est Mozart : cartes, vêtements, chocolat, vin, ... 
La vue des fortifications vaut le détour. On peut voir le centre historique (qui, par ailleurs, nous rappelle beaucoup Besançon), mais aussi l'arrière de la ville et les montagnes qui l'entourent.

Le coeur historique de la ville

Côté Est du Saltz

La périphérie Ouest

Du centre ville, l'impression n'est plus la même. L'omniprésence de Mozart, des magasins de luxe et des touristes rendent la visite un peu fatigante. En bref, une très belle ville de loin!

Martina nous a aussi emmené visiter le magnifique château médiéval de Burghausen, nous a invité à un festival dans les bars d'Oberndorf, nous a cuisiné de délicieux plats, ... Ces quelques jours nous ont permis de récupérer pour repartir vers de nouvelles aventures.

La soirée suivante a été riche en échange. Cherchant un coin pour poser la tente, une famille nous propose un coin de jardin en bord de route, après nous avoir regardé comme des extra-terrestres pendant 10 minutes. Persuadés qu'il fait bien trop froid pour camper, Veronica, la mère de famille, nous amène du thé au rhum pour nous réchauffer, et plus tard une assiette de boulettes (Knödel) de fromage blanc et sa petite sauce aux baies rouges. Imaginez-nous dans la nuit noire, assis sur nos bâches, nos lampes frontales allumées et nos gants enfilés, en train de déguster un plat type restaurant, d'ailleurs très bien présenté, dans une petite assiette à fleurs...

Le lendemain nous voilà à Wels, en auberge de jeunesse vraiment bon marché, trouvée grâce à Félix, rencontré par hasard sur la vélo-route. L'auberge est dans une sorte de centre culturel, qui accueille des concerts le soir même. 

La cour du centre culturel

Le lendemain, c'est Linz et son bassin industriel qui nous accueille. Le panneau d'entrée de ville passé, il nous faudra faire 8km parmi les usines pour arriver au centre ville, bondé et stressé. 

Rue du centre de Linz


Les klaxons agressifs des voitures ne nous souhaitent pas la bienvenue, nous rejoignons vite le Danube, non sans excitation : il va nous accompagner au moins jusqu'en Serbie! L'euphorie retombe un peu à la vue du fameux fleuve, entièrement canalisé et entouré d'usines qui fument.


Vue du pont de Linz


Bords du Danube...


Le soir, nous sommes accueillis dans le jardin de Freddy, grand voyageur aujourd'hui sédentaire.


A partir de là, le paysage change et devient bien plus agréable.






Nous sommes aussi restés quelques jours à Al ma'awa, une petite ferme près de Weiten. Leila et Hertwig et leurs enfants y vivent et accueillent des "wwoofers" presque en permanence. Pendant notre séjour, trois américains aident à la ferme en échange du gîte et couverts. On met aussi la main à la pâte: cuisine, coupe du bois, compostage et soin de animaux, on a eu l'occasion de partager plusieurs activités et de profiter du Sauna! Les repas sont délicieux et très sains, l'ambiance très conviviale, on s'y sent presque comme à la maison!

Ferme et dépendances

La grande maison
Sur la route pour Vienne, nous avons traversé la région de Wachau, classée patrimoine mondial. C'est un petit territoire escarpé, producteur de vin et d'abricots. Les vignes en terrasses surplombent la vallée du Danube et les petits villages en ardoise.





Passé la limite du territoire, les usines et les barrages nous rattrapent. Un gros vent d'Est nous fait face. On arrive à Vienne après une journée à 90 km bien fatigante. Repos mérité!

Au bord de la vélo-route, près d'un barrage

2 commentaires:

  1. wunderbar !
    L'automne est bien installé à Voillans
    Bonne route !

    RépondreSupprimer
  2. De belles cartes postales...

    RépondreSupprimer